Accès refusé à Kam Yéli Monique: La primature s’explique

0

Dans un communiqué dont Minute.bf a eu copie, la primature burkinabè dit regretter « la situation malheureuse » qui s’est produite avec Madame Kam Yéli Monique, candidate investie par le Mouvement pour la Renaissance du Burkina à l’élection présidentielle de novembre 2020, avec le refus, à la guérite, de la laisser accéder à la primature avec sa délégation. Dans ce communiqué, l’institution gérée par Christophe Marie-Joseph Dabiré donne des explications sur ce qu’il s’est passé…

« Les services de la Primature ont été informés ce mardi 18 août 2020, de la présence à la guérite, de Madame Kam Yéli Monique, candidate investie par le Mouvement pour la Renaissance du Burkina à l’élection présidentielle de novembre 2020, accompagnée de journalistes. Madame Kam s’y est présentée comme ayant un rendez-vous avec le Premier ministre, à qui elle voulait remettre un cahier de doléances de son parti.

Après vérification, il est ressorti qu’une correspondance a été introduite à la Primature et enregistrée le mercredi 13 août 2020. Le courrier indique notamment : « A la suite de la cérémonie d’investiture, notre candidate vous remettra un cahier de doléances à 11h30 ».

C’est pendant que le courrier était en traitement, que la délégation s’est invité. Conformément aux procédures, elle s’est vue refuser l’accès aux locaux. La délégation a dans un premier temps, indiqué avoir reçu une réponse, qu’elle n’a pas pu produire. Elle a ensuite dit avoir reçu par téléphone, une confirmation de l’audience, mais a refusé de décliner l’identité de la personne qui a appelé.

Le Premier ministre, Son Excellence Christophe Joseph Marie Dabiré a toujours accordé un grand intérêt à toutes les demandes d’audiences formulées à son adresse. Les requêtes sont satisfaites autant que faire se peut par son cabinet, en fonction de l’agenda, et non en fonction des seuls désidératas du demandeur.

La Primature regrette cette malheureuse situation et informe l’opinion que ses locaux sont ouverts à tous les usagers du service public. Elle l’invite au respect des procédures qui fondent l’Administration publique et à observer un minimum d’égards envers les responsables qui incarnent l’autorité de l’Etat. »

DCRP/Primature

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom