Biodigesteur : Les responsables des organes dirigeants de l’AB/AOC dressent le bilan à mi-parcours

0

Environ 6 mois après la mise en place de son secrétariat exécutif intérimaire et la feuille de route qui en a découlé, l’Alliance pour le Biodigesteur en Afrique de l’Ouest et du Centre (AB/AOC) à travers ses organes dirigeants a tenu une réunion consultative ce lundi 12 juillet 2021 à Ouagadougou. Il s’est agi pour l’alliance, de faire le point de la mise en œuvre de ses actions pour en dégager des perspectives.

Le 18 décembre 2020 à Ouagadougou par visioconférence, l’Alliance pour le Biodigesteur en Afrique de l’Ouest et du Centre (AB/AOC) tenait sa première réunion de Conseil des ministres, et ses rênes étaient confiées au ministre de l’énergie du Bénin, Dona Jean-Claude Houssou. Par la même occasion, une feuille de route avait été déclinée pour encadrer les actions de l’alliance. Un semestre après cette première réunion, les organes dirigeants sont à Ouagadougou, pour « faire le point de la mise en œuvre de cette feuille de route et envisager la poursuite de cette initiative », a indiqué le Ministre des Ressources animales et halieutiques, Modeste Yerbanga.

En effet, rappelle le ministre Yerbanga, « le biodigesteur est une technologie qui vise à améliorer les conditions de vie des populations rurales » des pays membres de l’AB/AOC que sont, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Précisément, l’objectif des pays membres de l’alliance, à travers cette technologie, est d’ « apporter des solutions durables pour vaincre la pauvreté, l’insécurité alimentaire, l’insécurité énergétique et accroitre la résilience des populations au changement climatique ». Son importance est dans les domaines de la production de l’énergie et de l’agriculture par la fourniture de fertilisants dans le but de lutter contre la pauvreté dans les milieux ruraux. 

Les participants à la réunion consultative sous la présidence de Dona Jean-Claude Houssou

Ainsi, à travers cette réunion consultative, il s’agira pour les responsables des organes de gouvernance de l’AB/AOC, d’assurer le suivi de l’exécution des décisions issues de la première réunion du Conseil des Ministres de l’Alliance ; d’évaluer les progrès accomplis et de prendre de nouvelles mesures dans l’optique de parachever l’opérationnalisation du Secrétariat exécutif de l’Alliance ». 

Pour le président du Conseil des Ministres de l’AB/AOC, Dona Jean-Claude Houssou, cette rencontre permettra d’« avoir une vision claire du chemin parcouru depuis le 18 décembre 2O2O ; de voir les difficultés rencontrées ; d’envisager des solutions pour pouvoir surmonter toutes ces difficultés avec des perspectives plus favorables ».

A la fin de la rencontre, a laissé entendre Dona Jean-Claude Houssou, le point sera fait au président du Faso afin d’avoir « ses recommandations et ses conseils » parce qu’étant le « véritable initiateur de cette dynamique » qui vise à améliorer les conditions de vie des populations en milieux ruraux.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom