Burkina: L’achat des drones civils bientôt soumis à autorisation

0

Le Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 31 mars 2021 sous la présidence de Roch Marc Christian Kaboré. À l’issue de ce conseil, le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura a fait le point des dossiers qui ont été traités. Le Conseil a entre autres procédé à l’adoption de projets de loi dont celui portant autorisation d’achat de drones civils au Burkina.

« Un projet de loi applicable aux drones civils a été adopté au conseil des ministres du 31 mars 2021 », a indiqué en préambule Ousséni Tamboura à l’issue du Conseil des ministres. Il explique que la « nature intrinsèque [des drones] à interférer dans la vie privée et à porter atteinte à la sécurité exige du gouvernement, un cadre juridique clair et précis pour leur achat et leur utilisation ».

C’est la raison pour laquelle, des explications du ministre Tamboura, le gouvernement a élaboré un projet de loi à cet effet. A l’en croire, « le projet de loi une fois voté à l’Assemblée Nationale soumettra désormais tout achat, tout transfert ou toute utilisation d’un drone civil à une autorisation d’achat ou de cession délivrée par le ministre en charge de la sécurité ».

Cependant, le ministre a rassuré que le Conseil a instruit le ministre de la sécurité à une communication de proximité avec les agences de communication qui utilisent les drones dans le cadre de leurs activités afin d’indiquer les implications de ce projet de loi régissant l’achat et la cession des drones civils.

En rappelle, les drones sont des aéronefs pilotés à distance et volant de façon autonomes.

Il faut noter que le Conseil des ministres de ce jour a également adopté un projet de loi portant importation et utilisation d’armes à feu. Il a également adopté des décrets sur la réorganisation du ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales ainsi que du ministère en charge de la communication.

Hamadou Ouédraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom