Burkina : L’AFP-PME célèbre la résilience des Petites et Moyennes Entreprises

0

L’Agence de Financement et de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (AFP-ME) a officiellement lancé ses activités commémoratives de la Journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises le samedi 26 juin 2021 à son siège à Ouagadougou. C’est avec un panel autour du thème : « Entreprendre à Zéro franc » que l’AFP-PME a donné le top départ de la série d’activités qu’elle a prévue pour cette célébration.

Le 27 juin est la date mondialement retenue pour célébrer les Micros, Petites et Moyennes Entreprises (MPME). Au Burkina, c’est autour du thème : « Renforcement des capacités de résilience des PME dans le contexte sanitaire de la covid-19 » que cette journée est célébrée. 

En effet, le représentant du ministre en charge de l’industrie, du Commerce et de l’Artisanat et par ailleurs Directeur général de l’AFP-PME, Honoré Kietyeta retient un « bilan lourd » de l’impact de la covid-19 sur les PME au Burkina. « On a des PME qui sont fortement touchées, beaucoup ont fermé » a déploré M. Kietyeta qui relève tout de même que « certaines entreprises sont en train de gérer les difficultés en terme de trésorerie ».

Mais, de l’avis du représentant du ministre, « la covid-19 a révélé que nous devons de plus en plus compter sur nos propres ressources parce que nous avons un marché intérieur qui fait de plus en plus confiance aux produits made in Burkina ».

Honoré Kietyeta, DG de l’AFP-PME reconnait la force de résilience des PME burkinabè

Ainsi, à travers la célébration de cette journée des MPME, il s’agit, selon M. Kietyeta, de « valoriser leur contribution à l’essor économique, à les magnifier ». 

En outre, pour marquer d’une pierre blanche cette célébration, l’AFP-PME innove cette année, en prenant en compte toutes les régions du Burkina, en prévoyant des distinctions pour les entreprises modèles en terme de résilience (le 29 juin), des discussions avec le gouvernement sur des mesures en faveur des PME…

De quoi réjouir Germaine Compaoré/Bonkoungou, la présidente de la Chambre des Métiers de l’Artisanat, pour qui, « c’est une façon de galvaniser davantage les acteurs des PME » en reconnaissant « les efforts qu’ils font, leur contribution à l’économie et au développement du Burkina ».

Quant à Alassane Koanda, le président de la confédération des Petites et Moyennes Entreprises, il dit fonder l’espoir que cette célébration, à travers les échanges avec les autorités permettra le déploiement de la totalité des stratégies consignées dans la charte des PME.

Les participants au panel sur le thème : « Entreprendre à zéro franc »

L’AFP-PME soutient le concept « Entreprendre à zéro franc »

Pour démarrer fort cette édition, l’AFP-PME a initié un panel autour du thème « Entreprendre à zéro franc ».  « C’est un concept qui appelle à l’éveil des mentalités », qui veut dire « entreprendre à zéro franc extérieur » explique M. Kietyeta, partant du constat que certaines personnes « attendent inlassablement les appuis du gouvernement avant de mettre en œuvre leurs idées de projet ». « Nous pensons que l’alternative à ces concours et aux financements hypothétiques , c’est de déjà compter sur soi-même et démarrer avec le minimum de capital dont on dispose », est convaincu Honoré Kietyeta.

Pour le paneliste et promoteur du concept, Dr. Samuel Mathey qui rassure avoir formé plusieurs milliers de jeunes à travers la Côte d’Ivoire, l’activité, etc., « le concept a été galvaudé, ridiculisé parce qu’il y a des gens qui ne comprennent pas ses rudiments ». De ses explications, il s’agit d’encourager les gens à entreprendre avec les moyens qu’ils ont au lieu d’attendre un soutien extérieur avant de commencer. 

Il faut noter que cette célébration qui a commencé ce jour se poursuit jusqu’au 2 juillet prochain.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom