Burkina : Madi de Eddie lance le cadre de concertation des activistes

0

L’activiste Mahamadi Ouédraogo dit Madi de Gounghin ou encore Madi de Eddie a tenu une conférence de presse ce 20 avril 2021 pour annoncer l’organisation du cadre national des activistes. L’activité se tiendra sous le thème: « Engagement des Web-activistes pour un processus de réconciliation nationale et de cohésion sociale réussi ». Il avait à ses côtés deux autres activistes pour cette conférence de presse.

« Aujourd’hui, nous voulons montrer aux yeux du monde, montrer aux Burkinabè que nous entrons dans le formel, nous voulons mieux nous organiser. C’est ce qui a justifié l’organisation du cadre national de concertation des activistes », a expliqué Madi de Eddie.

L’objectif de ce cadre de concertation, a-t-il précisé, est de réunir autour d’une même table de discussion les activistes qui ont le plus souvent des positions antagonistes sur le web afin de produire des idées et de participer au processus de réconciliation nationale entamé par le président du Faso.

« On fait un faux procès aux web-activistes… »

Pour Madi de Eddie, il ne faut pas condamner tous les activistes parce qu’un des leur a failli à sa mission. « Beaucoup d’activistes ont permis à ce que les choses changent positivement au Burkina Faso. L’exemple le plus récent, c’est la rénovation de la cuisine de l’hôpital Sourou Sanou de Bobo-Dioulasso après la dénonciation par un activistes des conditions exécrables qui y régnaient », a-t-il indiqué.

Du reste, Madi de Eddie consent qu’il y a beaucoup d’activistes qui ne savent pas que le web n’est pas un milieu de non-droit. Ils se permettent alors « certaines bavures ». Ainsi, il a exhorté à ce que la justice sensibilise d’abord les activistes avant de « sanctionner vigoureusement ».

Il avoue à ce propos que le cadre national de concertation des activistes vise aussi à sensibiliser les lanceurs d’alerte aux bonnes pratiques en ce qui concerne leurs publications sur les réseaux sociaux.

L’activité se tiendra le 1er mai. Une conférence animée par un expert en droit de la communication et par le journaliste Lookman Sanfo sera servie aux activistes.

Hamadou Ouédraogo

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom