Café des entrepreneurs : Des étudiants outillés sur l’entrepreneuriat agricole

0

L’Université Joseph Ki-Zerbo, en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie, a tenu ce jeudi 15 avril, la 2e édition du Café des Entrepreneurs au sein de l’université Joseph Ki-Zerbo à Ouagadougou. Cette activité, placée sous le thème : « Agriculture hors-sol, nutrition et entrepreneuriat », a connu la présence du Larlé Naba, venu partager son expérience avec les étudiants.

« Le Café de l’entrepreneur est une tribune qui offre l’opportunité aux étudiants d’échanger avec des entrepreneurs modèles qui ont réussi dans leurs différents domaines », a affirmé Valérie Rouamba/Ouédraogo, vice-présidente en charge de la professionnalisation et des relations Université/entreprise à l’Université Joseph Ki-Zerbo. À l’entendre, le Café des entrepreneurs est un cadre crée par l’Université Joseph Ki-Zerbo pour permettre aux étudiants de se frotter avec d’illustres personnalités qui ont fait un parcours dans l’entrepreneuriat. Ce cadre, faut-il le noter, a été créé avec l’accompagnement de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Théophile Ouangrawa, représentant de l’AUF au Burkina, a laissé entendre que sa structure et l’Université Joseph Ki-Zerbo ont en commun un projet qui vise à apporter des solutions à l’employabilité des jeunes étudiants à travers des activités structurantes, à travers des actions qui seront déployées au cours des années à venir. « Nous accompagnons l’Université Joseph Ki-Zerbo qui est l’une de nos universités partenaires. Il faut rappeler que l’AUF regroupe 1007 universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique utilisant la langue française dans 119 pays », a indiqué Théophile Ouangrawa.

« C’est au nom de ce partenariat, que l’AUF soutient des jeunes étudiants porteurs de projet que l’Université de Joseph Ki-Zerbo a identifié afin de leur permettre de mûrir leur idée de projet et à trouver des financements. C’est aussi ce qui justifie notre accompagnement à cette deuxième édition du café des entrepreneurs », a étayé le représentant de l’AUF au Burkina.

Le Larlé Naaba interpelle les jeunes à s’intéresser à la terre

Une entreprise voit le jour grâce à l’AUF

Tous étudiants en master au département de géographie, les désormais co-patrons de l’entreprise AGRISOL-BF, avouent avoir pu mettre en place leur entreprise grâce à l’AUF.

« Nous avons soumis notre projet à un concours organisé l’année dernière par l’AUF et nous sommes sortis gagnants du concours. Aujourd’hui, le projet est une réalité avec la mise en place de notre entreprise qui fait dans l’aménagement des jardins potagers, dans la vente des plantes, dans le suivi et l’entretien des potagers, dans la vente des pépinières et dans la valorisation des espaces inoccupés des maisons », nous explique, Inoussa Diallo, étudiant en Master 1 de géographie option gestion des ressources naturelles, co-patron de l’entreprise AGRISOL-BF.

Afin que cela serve d’exemple, afin que les jeunes diplômés sachent qu’il y a de la richesse dans la terre, le Larlé Naaba Tigré, une personnalité qui a renoncé à de hauts postes politiques pour retourner à la terre était présent à ce café. Celui-là même qui, aujourd’hui, est considéré comme un modèle de réussite dans l’entrepreneuriat agricole et la nutrition est venu partager son expérience avec les étudiants qui hésitent à se lancer dans l’entrepreneuriat agricole.

Ainsi, le Larlé a animé une conférence où il a partagé son expérience sur les cultures hors-sol, sur l’entrepreneuriat et sur la question de nutrition aux étudiants. Il a laissé entendre aux étudiants que l’entrepreneuriat agricole, c’est ce qui rend riche aujourd’hui. Il lui a donc plu de remercier les organisateurs de cette activité, à savoir l’Université Joseph Ki-Zerbo et l’AUF, d’avoir eu l’idée du Café des entrepreneurs car, dit-il, « il est nécessaire de transformer les mentalités afin que les jeunes s’intéressent plus à la terre, car la terre, c’est l’avenir ».

Hamadou Ouédraogo

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom