Coopération : L’Arabie Saoudite offre 50 tonnes de dattes au Burkina

0

La ministre en charge de l’Action humanitaire, Marie Laurence Ilboudo/Marchal a reçu des mains de l’Abassadeur de l’Arabie Saoudite au Burkina Faso, Dr Walid AL HAMMOUDI, 50 tonnes de dattes, ce jeudi 1er avril 2021 a Ouagadougou. Un don destiné aux populations vulnérables.

« Il n’est de secret que le Royaume de l’Arabie Saoudite et le Burkina Faso entretiennent de très bonnes relations », a indiqué Marie Laurence Ilboudo Marchal qui confie à cet effet qu’il est de coutume de bénéficier à cette période de l’année d’un soutien alimentaire du Royaume de l’Arabie Saoudite pour les populations vulnérables du Burkina Faso. « C’est dans ce sens que nous sommes là aujourd’hui pour recevoir 50 tonnes de cartons de dattes pour soutenir l’alimentation des personnes vulnérables », fait savoir la ministre Laurence Ilboudo Marchal qui remercie ce pays « ami qui vient toujours en aide au Burkina Faso ».

L’ambassadeur de l’Arabie Saoudite au Burkina a salué la coopération entre les deux pays

La ministre a saisi l’occasion pour affirmer que le Burkina compte encore sur des soutiens parce que le pays fait face actuellement à une double crise sécuritaire et sanitaire qui ont vite fait de réorienter le budget dans les actions de lutte contre ces crises. Ce qui fait que certains secteurs, à l’image de l’humanitaire, ont des budgets « insuffisants ». Le Burkina Faso compte donc sur les pays amis pour soutenir les besoins en réponse aux nombreuses sollicitations des personnes vulnérables.

S’agissant de la répartition, la ministre en charge de la famille explique que l’on passera d’abord par les régions prioritaires.

« 50 tonnes, cela à l’air beaucoup mais à la fois insuffisant pour les populations vulnérables. Donc, nous allons faire (partager) selon les priorités, en commençant par les femmes et les enfants, dans les zones les plus fortement touchées, surtout dans les 5 régions vulnérables que sont le Centre-nord, le Sahel, le Nord, l’Est et la Boucle du Mouhoun », a-t-elle expliqué. Aussi, s’il y a possibilité, le partage s’étendra à un plus grand nombre en « ce mois béni du ramadan », foi du ministre.

Laurence Ilboudo/Marchal assure que ce don sera bien réparti entre les populations vulnérables

Pour rappel, le Burkina Faso avait déjà bénéficié d’une aide en vivre et en médicament de la Fondation du Roi Salmane. « Nous allons encore demander une aide alimentaire et médicale parce que cela a beaucoup contribué à aider les populations à résister au moment, comme fait en 2018 », a confié la principale bénéficiaire de ce don.

L’ambassadeur de l’Arabie Saoudite au Burkina a salué la coopération entre les deux pays et souhaité que les dirigeants continuent à cheminer ensemble dans la convergence d’action au profit des deux peuples.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom