Crise à la communauté musulmane : « Un travail est fait pour trouver des solutions » (Clément P. Sawadogo)

0

Le ministre d’Etat, ministre en charge de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Clément Pegdwendé Sawadogo a rendu une visite de courtoisie à la Fédération des Associations islamiques du Burkina Faso (FAIB) dans le cadre des visites que son département a entamé auprès des différentes communautés religieuses ainsi que des responsables traditionnels et coutumiers du pays. C’était ce mercredi 21 avril 2021 au siège de la FAIB à Ouagadougou.

Le Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) est le ministère en charge des questions de culte au Burkina Faso. C’est suivant ses attributions que ce département ministériel a entamé une série de visites de courtoisie à différentes communautés religieuses, coutumières et traditionnelles du pays depuis le 5 mars dernier. Ce 21 avril 2021, ce fut le tour de la FAIB d’accueillir le premier responsable du MATD, Clément P. Sawadogo. Cette visite, selon le ministre Sawadogo, concerne l’ensemble du monde musulman du pays. Il a donc salué la fédération et l’a encouragé pour toutes les initiatives qu’elle prend en faveur de la paix sociale, de la quiétude et du vivre ensemble au Burkina.

« J’ai également saisi l’occasion pour évoquer à la fédération la nécessité de renforcer le cadre de concertation entre les confessions religieuses, et entre ces différentes confessions et le ministère en charge des questions de culte », a confié le ministre Sawadogo, tout en rassurant que cette idée a rencontré un écho très favorable et que les différentes parties travailleront ensemble dans ce sens pour que dans les semaines à venir, elles puissent faire des propositions concrètes allant dans le sens du renforcement de ces cadres de concertation.

Le ministre Clément P Sawadogo a souhaité que les écueils à la communauté musulmane soit d’un souvenir lointain…

«Malgré les différentes médiations, la crise persiste à la CMBF»

En ce qui concerne la crise qui secoue la Communauté musulmane du Burkina Faso (CMBF) qui est une des associations membre de la FAIB, le ministre Sawadogo a assuré qu’un travail est fait pour trouver des solutions idoines à cette crise. « C’est une grande communauté, nous avons tous intérêt à ce que les uns et les autres se comprennent dans le sens de consolider les assises, l’unité et la cohésion au sein de la communauté. Par les efforts et les prières des uns et des autres, nous pouvons espérer que très bientôt ces écueils seront d’un souvenir lointain », souhaite le ministre.

Il appelle cependant chacun à mettre « de l’eau dans son vin » parce qu’il s’agit ici, soutient le ministre, de « question de foi et de fraternité ». « Quand des frères d’une même communauté sont en crise, c’est vraiment quelque chose à ne pas souhaiter, mais ça peut arriver comme dans toute grande famille. Chacun doit faire simplement tout son possible pour que cette communauté retrouve le plus rapidement possible la quiétude en son sein », a interpellé le ministre chargé des cultes.

El Hadji Oumarou Zoungrana, président de la FAIB

La FAIB, faut-il le signaler, regroupe environ 300 associations islamiques. Le président de cette fédération, El Hadji Oumarou Zoungrana a salué la présence du ministre Sawadogo dans les locaux de la FAIB. Il a également révélé que les discutions avec le ministre ont porté sur la paix sociale, la cohésion, la réconciliation et le vivre ensemble. En outre, concernant le cas de la CMBF, le président de la FAIB a noté que malgré les différentes médiations, la crise persiste toujours. « Mais, comme chaque chose à son temps, nous, au sein de la fédération, nous prodiguons des bénédictions pour eux parce que nous sommes en ce mois béni, nous allons prier pour qu’il y ait l’entente entre ces deux frères en conflit », a-t-il dit.

Hervé KINDA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom