École nationale de Police : Le mérite des devanciers reconnu à l’occasion de son cinquantenaire

0

L’École nationale de Police (ENP) a soufflé sa cinquantième bougie cette année 2020. A l’occasion, en plus de la série d’activités organisées pour célébrer son jubilé d’or, l’ENP a été reconnaissante envers des personnes qui ont toujours été à ses côtés. Une soirée de gala a été organisée à cet effet, le vendredi 25 septembre 2020 au siège de l’école sis à Ouagadougou.

Lancées le 30 juin dernier, les activités commémoratives des 50 ans de l’ENP ont connu un dénouement partiel dans la soirée du 25 septembre, juste après la cérémonie officielle de sortie de la 49e promotion de la police. De quoi réjouir le ministre de la sécurité, Ousseni Compaoré qui n’a pas tari d’éloges à l’endroit de l’école qui a produit bon nombre d’agents de sécurité au service du Burkina Faso.

Faisant sienne la citation de l’ancien président français, Jacques Chirac, le ministre a déclaré que « les anniversaires ne valent que s’ils constituent des ponts jetés pour l’avenir ». C’est d’ailleurs dans ce registre que le thème du jubilé d’or de l’ENP, « l’Ecole nationale de la Police, d’hier à demain », s’inscrit. 

En attendant demain, l’ENP a marqué une halte pour témoigner sa gratitude à l’endroit de ceux qui ont contribué hier à aujourd’hui, à son édification. A ce titre, le ministre a reconnu le mérite des « 21 directeurs » qui se sont succédé à la tête de l’établissement depuis sa création en 1970.

Mérite qui a d’ailleurs été sanctionné par des attestations de reconnaissance. Le Directeur Général (DG) de l’école, Sié Tiéfi Dabiré a félicité ses prédécesseurs pour le travail abattu pour l’édification de l’ENP.

En outre, parmi eux, des personnalités comme Ernest Nongma Ouédraogo, l’ancien ministre Auguste Denise Barry et bien d’autres ont reçu des attestations.

Aussi, faut-il noter que l’école a reconnu les mérites de bien d’autres personnalités comme le chef de terre qui a cédé le terrain pour son édification.

Reconnaissance pour reconnaissance, Roger Ouédraogo, le porte-parole des récipiendaires à son tour, a adressé des remerciements à l’endroit de l’école. « Nous sommes honorés et je voudrais traduire les remerciements de l’ensemble des récipiendaires ». C’est par ces mots que M. Ouédraogo a traduit la reconnaissance des récipiendaires au DG de l’école tout en souhaitant un avenir meilleur à l’école.

Les différents gagnants de la course de relais récompensés et la bougie du cinquantenaire de l’école soufflée, place a été donnée aux policiers qui ont démontré qu’il y a de la place pour la danse dans leurs cartouches, scellant l’apothéose de la soirée dans une ambiance conviviale.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom