Éducation : Eddy Komboigo dénonce «…la violence et la brutalité » pour des « réformettes »

0

Le premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré a fini de faire le point sur la situation de la nation, ce jour, 20 mai 2021 devant la représentation nationale. L’heure est au recensement des préoccupations des députés et comme il fallait s’y attendre, la question des manifestations des élèves contre les reformes dans l’organisation des examens de fin d’année s’est invitée au débat.

Eddy Komboïgo, Chef de File de l’Opposition politique (CFOP) et député membre du groupe parlementaire Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) s’est inquiété de l’ampleur que prennent les manifestations des élèves contre les réformes sur l’organisation des examens du BEPC et du BAC.

Le député Komboïgo a dénoncé « l’incivisme, la violence, la brutalité » observées au cours des récentes manifestations des scolaires où plusieurs blessés ont été enregistrés. Partant, Eddy Komboïgo a invité le gouvernement à reverser ce qu’il a qualifié de « réformettes » dans les assises nationales sur l’éducation, annoncées par le ministre Stanislas Ouaro, pour permettre une reprise en main de la situation afin que les élèves reprennent les cours.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom