Entrepreneuriat : BEA ALL Design occupe les vacances des enfants avec art culinaire, plastique et la décoration

0

Pour la 2e année consécutive, la structure BEA ALL Design met à profit les vacances des enfants à travers son initiative : « Initions les enfants aux arts ». Le dimanche 25 juillet 2021, 60 enfants en fin de formation sur l’art culinaire, plastique et la décoration, recevaient leurs attestations des mains de la promotrice de l’initiative, Béatrice Guiguimdé et de la marraine, l’artiste Malika la Slameuse, de son vrai nom Malika Ouattara.

Sous nos cieux, « les enfants sont habitués aux glaciers et autres », constate Béatrice Guiguimdé qui veut inverser les choses, en suscitant en eux, l’engouement pour les mets locaux. Ainsi, depuis 2020, elle fait vivre aux enfants leurs vacances autrement.

Précisément, les 60 enfants participant à la présente édition ont été formés « en art culinaire ( sur la préparation des mets locaux comme le babenda, le haricot…); en art plastique et en fabrication d’accessoires de mode ».

Béatrice Guiguimdé, promotrice du camp vacances, « Initions nos enfants aux arts »

« Satisfaction », c’est ce que retient Mlle Guiguimdé à la fin de la formation, tant les enfants ont témoigné de l’intérêt à la chose. Sur le cas particulier de l’art plastique, « je vous assure qu’il y a des futurs architectes parmi ces enfants », s’est exclamée la promotrice de l’activité, qui confie avoir aussi appris quelque chose à travers les apprenants. 

Par ailleurs, c’est cette même satisfaction que ces apprenants ont affichée à travers leur représentante, Elvin Pacodi. Au nom des participants, elle a remercié l’initiatrice de ce camp vacances et les formatrices pour « les connaissances, les valeurs » à eux enseignées. En plus de « la cuisine, j’ai appris à me faire des amis », a-t-elle mentionné avant de promettre à l’initiatrice de surprendre ses parents en cuisinant un des mets locaux qu’elle a appris.

Christine Sawadogo, parente d’élèves

De quoi rassurer les parents, qui ont salué l’initiative à sa juste valeur. « Cela contribue à l’éveil des consciences des enfants, à leur réveil », est convaincue Christiane Sawadogo, une des parents d’élèves présents à la remise des attestations. Pour elle, c’est un cadre où les enfants expriment des passions qu’ils ne laissent pas forcément voir à la maison. « C’est bien pour leur développement personnel et ça nous a permis, nous les parents, de souffler un peu », s’est-elle satisfaite.

Comme elle, la marraine, Malika la Slameuse a félicité ses filleules et la promotrice de la formation. « Il n’y a rien de plus noble que de participer à l’éducation des enfants », estime la marraine, qui a réitéré son accompagnement à l’initiative pour les éditions à venir.

Pour information, les frais de participation à cette formation, qui concerne les tout-petits, s’élèvent à 20 000 F CFA. Rendez-vous est donc pris pour 2022 pour la 3e édition de ce camp vacances.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom