Formation des jeunes: ONG leading change Africa ou les titans de la nouvelle génération

0

Leading Change Africa est une organisation non gouvernementale, internationale, à but non lucratif intervenant dans la formation des jeunes gens et l’octroi des bourses en Afrique. Environ 1 000 000 de jeunes africains auront leur destin en main, d’ici à 2050, à travers la touche de formation que leur donnera l’ONG leading change Africa.

Leading Change Africa a son siège à Ouagadougou au Burkina Faso. Présente depuis 2018 sur le continent africain, elle a déposé ses valises pour l’instant dans trois  pays africains que sont le Burkina, le Mali et le Rwanda. « Véritable incubatrice des leaders d’aujourd’hui et de demain« , elle fait parler d’elle-même. Tout coup de maître émane d’un génie.  

Ousmane Kabré, jeune leader Burkinabè résidant aux Etats-Unis est le président  de cette grande ONG.  En réalité l’ONG mère est  Leading Change qui est mondial et a son siège aux Etas-Unis, à Madison dans l’Etat de Wisconsin depuis 2015. Elle bénéficie des interventions des associés et consultants à travers le monde.

Les missions de leading Change Africa 

Leading Change Africa brise les barrières de l’impossible et se fait incontestablement  reine des ONG en Afrique de par son jeune âge. Joint au téléphone le 02 mai 2021 par notre organe,  Ousmane Kabré, président, s’est ouvert sans langue de bois sur la structure dont il a la charge en ces termes : « Notre mission consiste à inspirer et à mener un changement positif dans le monde à travers la transformation des vies des gens, au cas par cas, par le biais de l’éducation. Nous offrons des opportunités pour un développement personnel et professionnel et encourageons la participation communautaire.» 

Œuvrant à voir l’Afrique au rendez-vous du donner et du recevoir, Leading Change Africa bat le fer pendant qu’il est encore chaud. Sa vision reflète son engagement. La question de la vision a été clairement abordée par le leader Kabré. « Nous pensons à un renouveau africain  dans une Afrique dans laquelle les gens de tous les âges imaginent un meilleur avenir pour eux-mêmes et prennent en main leur éducation et leur développement personnel, soutiennent leurs communautés au développement économique de leurs nations », a indiqué monsieur Kabré.

Des actions fortes en vue de réduire le taux de pauvreté en Afrique

La charité bien ordonnée commence par soi-même, dit-on. Leader Kabré en a conscience. Il a posé ses premiers actes forts à l’égard de son pays et de son établissement secondaire du Burkina d’où il est sorti titulaire d’un Bac série D avant de poursuivre ses études en sciences économiques aux USA. Le premier bénéficiaire de la bourse Leading Change Africa est Adama Sawadogo du lycée mixte de Gounghin (Ouagadougou) en 2018. L’impétrant s’est envolé  en direction du pays de l’Oncle Sam. L’année 2019 a souri à trois élèves méritants du même lycée. L’année 2020, elle a connu un coup d’accélérateur en matière de quantité de bourses et d’établissements (06 nouveaux lycées de la ville se joints à la liste).

La cérémonie officielle de clôture des activités académiques 2020-2021 était sous le haut patronage d’Alkassoum Maïga ministre de l’Enseignement Supérieur, de la recherche scientifique et de l’Innovation. Madame Hélène Ouédraogo  était la marraine du jour. Le menu alléchant offrait une remise de bourses africaines et américaines. Au siège de l’ONG à la Patte d’oie, Ouagadougou, ce sont au  total 16 bourses dont 10 africaines et 06 américaines qui ont été accordées aux bacheliers les plus méritants (plus de détails sur la page Facebook de l’ONG). Des 10 bourses africaines, 06 sont pour les Africains  Leadership Academy (Rwanda et île Maurice). Les 04 autres bourses sont nationales. Leading Change c’est aussi des conventions et formations. 

 Convention, formations, et intégration de l’ONG 

Le 04 mai 2021, leading Change Africa et le CIOSPB ont signé solennellement une convention qui  impactera positivement l’orientation des étudiants par le truchement  des formations, conseils et bourses. Animé de cohésion sociale, l’ONG organise chaque année une grande compétition de football (Maracaña) au plaisir de la jeunesse. Aussi, faut-il noter également que M. Kabré a plusieurs cordes à son arc et met à profit depuis 2020 des formations en anglais, leadership, entrepreneuriat, informatique et en développement personnel (physiquement et virtuellement). Il est bien accompagné, de bénévoles et contractuels, une équipe rompu à la tâche. La Côte d’Ivoire est dans le collimateur de l’ONG Leading Change. Le président de la structure se veut rassurant. Le grand rêve est audacieux et possible avec les Titans de la nouvelle génération. 

L’ONG à l’horizon 2030 compte former, équiper et déployer environ 1024 étudiants. Son impact mondial combiné atteindra directement, et indirectement 1 000 000 de jeunes d’ici à 2050 grâce à la création d’emplois et aux systèmes de gouvernement. L’Afrique loin des clichés qui s’abattent sur sa génération est bien partie pour rayonner de plus belle au concert des Nations par de telles initiatives. Leading Change s’inscrit dans une logique panafricaniste, humaniste inédite.

Regtoumda Abdou Racisse (Correspondance particulière)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom