Guillaume Soro: « La lutte ne fait que commencer »

0
488 vues

Sur sa page Facebook officielle, Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée nationale et ancien chef rébelle, en rupture de banc abec son mentor, Alassane Ouattara, décoche des flèches contre ce dernier.

« Je me suis trompé sur ADO et je le reconnais humblement. Je n’avais pas imaginé que le FMI formait des autocrates », a réagi celui qui est actuellement visé par un mandat d’arrêt international émis par la justicr de Côte dIvoire.

Pour l’ancien chef de la rébellion de 2002, les Forces nouvelles, le président ivoirien se trompe en s’attaquant à lui.

« La lutte ne fait que commencer. Ado a tort de faire ce qu’il fait. À présent je vais consacrer toute ma détermination à ce combat. Le combat pour l’état de droit. Le combat pour la démocratie. L’imposture ne passera pas », a-t-il dit sèchement.
Pour celui qu’il convient de qualifier d' »exilé », le régime de ouattara qu’il a contribué à asseoir, est une dictature.

« Il n’y a qu’en DICTATURE que l’on émet un mandat d’arrêt contre un candidat aux élections. Cet acte est un parjure qui souille la fin de la présidence Ouattara. C’est la pure illustration du lawfare. Le temps nous dira. », a déploré Guillaume Soro.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom