HUB AFRICA : Les compétiteurs burkinabè se préparent pour la bataille du Maroc

0


La compétition nationale des START UP comptant pour le concours HUB AFRICA est à sa troisième édition. En prélude à sa grande finale à Casablanca au Maroc, la partie burkinabè prépare ses compétiteurs à travers une formation organisée par le West African Entrepreneurship and Innovation Foundation (WAEIF) et ses partenaires, le lundi 15 décembre 2020 à Ouagadougou.

200 au départ, ils sont 15 à avoir été retenus par un comité mis en place par WAEIF pour cette édition de la Compétition nationale des START UP. Les 15, à en croire Isidore Sinkondo, cofondateur et président de WAEIF, ont convaincu par « l’innovation, le potentiel, l’aspect économique, la rentabilité, et aussi, l’aspect d’ouverture (envergure régionale voire internationale) de leurs projets ».
Des 15 encore, seulement 3 seront retenus pour représenter le Burkina Faso à Casablaca dans le cadre du concours HUB AFRICA. Pour ce faire, le WAEIF a co-organisé avec le Leadership Innovation Entrepreneuriat (LIEN) et les différents partenaires clés dont Profejec, une formation afin de préparer les 15 porteurs de projets au speech, qui, faut-il le rappeler, devront rivaliser pour être retenu parmi les 3. Concrètement, « ce matin, nous avons prévu une formation pour ces 15 pour que demain à la compétition, ils soient efficaces », a expliqué M. Sinkondo qui précise qu’il s’agit de former les jeunes retenus sur « comment préparer le speech, comment expliquer son projet en 5 minutes devant les membres du jury ».
Pour ce faire, c’est M. Alioune Gueye qui a été chargé de donner « les 10 clés qui font qu’un speech est réussi » aux porteurs de projets. « Les speechs les mieux réussis sont les speechs mieux préparés », pense M. Gueye qui précise que la formation consistera à « renforcer leurs capacités de prise de parole en public, de maitrise de leurs sujets, de leurs projets parce qu’ils feront face à un jury extrêmement composite avec des back grounds différents ». Concrètement, il s’agit de former les 15 START UP à pouvoir « énoncer très clairement quel problème on souhaite résoudre, qu’est-ce qu’on propose en terme d’offre de valeur mais également, de s’assurer que c’est quelque chose de réalisable ».
En rappel, la troisième édition de la compétition nationale des START UP se tient en prélude du forum HUB AFRICA au Maroc en fin mai 2021. Ainsi, les 15 porteurs de projets présélectionnés au plan national vont concourir le mardi 15 décembre à 15h, à Ouagadougou, à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) pour le choix des 3 START UP qui vont représenter le Burkina au Maroc. La présente édition est placée est sous le haut patronage de la Coordinatrice résidente du système des Nations-Unies, Metsi Makhetha, la Présidence de l’Ambassadeur du Royaume de Maroc, et le co-parrainage du ministre du Commerce de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré.

Franck Michaël KOLA
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom