IUTS: L’opposition craint une utilisation de ces fonds pour une « corruption électorale »

0

Le Chef de File de l’Opposition politique burkinabè (CFOP) a appelé le gouvernement à suspendre l’application de l’Impôt unique sur les Traitements et Salaires (IUTS) et à prendre des mesures de sécurité contre le coronavirus. Entre autres, c’était les points enrôlés par le CFOP à son habituel point de presse, ce mardi 10 mars 2020 à son siège sis à Ouagadougou.
Situation nationale oblige, l’opposition politique a condamné l’attaque du dimanche 8 mars dernier dans la commune de Barga, province du Yatenga par des Individus armés non-identifiés. L’attaque, selon le bilan officiel, a occasionné 43 morts et 6 blessés.

Ainsi, tout en culpabilisant le gouvernement pour « avoir assuré l’impunité des différents auteurs (dans le cas de Yirgou)», le président du Mouvement pour le Changement et la Renaissance (MCR), Carlos Toé a rappelé qu’« il est du devoir du Président du Faso et de son gouvernement de veiller à la défense de l’intégrité du territoire national et à la protection des personnes et de leurs biens ».

Des intérêts électoraux derrière l’appliction de l’IUTS ?

L’autre question qui a été abordée par l’opposition est le bras de fer engagé entre le gouvernement et les syndicats dans l’affaire dite IUTS. Sur cette question, tout en apportant son soutien aux travailleurs, l’opposition s’interroge sur les motivations réelles du gouvernement. « Nous nous demandons si c’est vraiment pour lutter contre le terrorisme ou si c’est pour servir de corruption électorale », s’est interrogé le 4e vice-président de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC), Amadou Diemdioda Dicko. Ainsi, jugeant l’élargissement de l’IUTS aux primes et indemnités des travailleurs inopportun, l’opposition appelle à la suspension de la mesure. Par ailleurs, elle entend œuvrer à découvrir les motivations réelles du gouvernement qui tient mordicus à appliquer la mesure en cette année électorale.

Eviter un renversement de régime

Tout en exigeant la suppression de l’IUTS sur les indemnités, l’opposition dit rester dans le cadre démocratique dans son soutien aux syndicats en lutte.

« Lorsque l’opposition politique fait pouvoir avec les syndicats cela aboutit à des renversements de pouvoir. Nous voulons éviter cela en restant dans le cadre démocratique. Nous soutenons les syndicats mais nous travaillons aussi à ne pas fragiliser les institutions », déclare le CFOP.

Enfin, en référence à la dernière sortie de la ministre de la santé faisant état de deux personnes testées positives et internées à l’hôpital de Tengandogo, l’opposition demande au gouvernement de prendre des mesures préventives. Précisément, demande-t-elle au gouvernement de « démarrer dès maintenant une vaste campagne de sensibilisation pour prévenir et prendre en charge rapidement les éventuels cas»
Franck Michaël KOLA
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom