Jeux universitaires 2019 : L’Université Norbert Zongo fait la razzia des prix

0


Ouagadougou, la capitale burkinabè, a abrité du 27 avril au 4 mai 2019 les sixièmes jeux universitaires du Burkina Faso pour l’année 2019. C’est l’Université Norbert Zongo qui est arrivée sur la haute marche de la compétition en théâtre, humour, vedette et slam. L’Université Saint Thomas d’Aquin (USTA) remporte le premier prix dans la catégorie « orchestre ».

« Sport et culture dans nos institutions d’enseignement supérieur et grandes écoles : gage de cohésion sociale ». C’est sous ce thème que s’est tenue la sixième édition des jeux universitaires du Burkina qui a réuni plus d’un millier de participants venus de quatre coins du pays. Pour plus tendre vers une compétition sous régionale, le Mali a été invité à ces sixièmes jeux.

Le Mali était présent à ces sixièmes jeux universitaires du Burkina Faso

Une trentaine de nos institutions de l’enseignement supérieur du publique et du privé ont rivalisé dans 16 disciplines sportives et culturelles que sont, l’athlétisme, le basketball, le handball, le football, la lutte, le judo, la pétanque, le volleyball, le cyclisme, le slam, la musique, l’humour, le théâtre, l’orchestre, l’art culinaire et l’art oratoire. Plus d’une centaine d’encadreurs ont été mobilisés pour accompagner les étudiants dans leurs différentes expressions culturelle et sportive.

Dans la soirée du vendredi 4 mai dernier, après une semaine de compétition, les lampions se sont éteints sur les sixièmes jeux universitaires. A l’heure du bilan, sur plus d’une trentaine d’institutions de l’enseignement supérieur du pays, l’Université de Koudougou, comme aux cinquièmes jeux universitaires passés en 2017, a fait main basse sur la plupart des prix. En théâtre, humour, slam et vedette de la chanson, l’Université de Koudougou arrive sur la plus haute marche. L’Université Saint Thomas d’Aquin sauve l’honneur à Ouagadougou en remportant le premier prix dans la catégorie « orchestre ».

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation (MESRSI), Alkassoum Maïga, présent à la cérémonie de clôture des jeux universitaires, après avoir félicité les participants pour la bonne tenue de ces jeux, les a invités à toujours travailler dans l’unité et dans la cohésion pour renforcer le vivre ensemble au Burkina Faso.

Le Directeur général du  Centre national des œuvres universitaires (CENOU), Mahamado Yaoliré s’est réjoui de la bonne tenue de cette compétition. Il a, lui aussi, encouragé les étudiants à toujours travailler ensemble dans la paix et la cohésion pour redonner au Burkina Faso sa paix sociale.

Quand la SONABEL s’invite aux jeux universitaires !

Pendant que la cérémonie se déroulait dans une très bonne ambiance, la Société nationale d’Electricité du Burkina Faso (SONABEL) s’est elle-même invité à ces jeux universitaires, avec une privation d’électricité pendant une quarantaine de minutes. Le ministre et certaines autorités présentes à ces jeux ont finalement jeté l’éponge en quittant la salle après plus d’une dizaine de minutes d’attente.

Ce n’est qu’au retour de l’électricité, aux environs de 23h, en l’absence du ministre Maïga, que les prix ont été attribués aux différents vainqueurs.

A.K.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom