Lutte antiterroriste: « La France ne quitte pas le Mali » (Florence Parly)

0

Le ministre de la Défense et des anciens combattants, le colonel Sadio Camara, a reçu ce lundi 20 septembre 2021, au sein de son département, son homologue français, Florence Parly. En présence du chef d’état-major Général des Armées, le Général Oumar Diarra, ils ont échangé sur les stratégies à adopter après le retrait programmé de la Force Barkhane. Ils ont également rappelé le soutien indéfectible de la France dans la lutte contre le terrorisme au Mali et au Sahel. Le point de cette rencontre a ete fait par les forces armées maliennes ce 20 septembre 2021.

La visite de Florence Parly, à l’entendre, s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération militaire entre le Mali et la France.

« Depuis 8 ans, la France, à la demande des autorités maliennes, a fait le choix d’accompagner le Mali dans la lutte contre les groupes armés terroristes », a indiqué la ministre française des armées, affirmant que « la France a fait le choix de souffrir et de fédérer ses partenaires autour d’une vision commune avec et pour le Mali».

Florence Parly, ministre française des armées

Elle a tenu à préciser que la France a besoin de se rassurer qu’il y a une volonté au Mali d’appuyer la CEDEAO pour faire aboutir le processus de transition politique. Florence Parly estime que le retour à la démocratie, la bonne gouvernance et la justice sont à même de créer les ressorts qui permettront au Mali d’affronter les défis du terrorisme. « La France est fière et reste déterminée à travailler avec les Maliens pour continuer cette lutte qui unit », a t-elle déclaré, notant que cela a été prouvé dans « la zone dite des trois frontières après avoir neutralisé Abu Walid Al-Saharaoui et une grande partie de son état-major».

En outre, le ministre des Armées de la France a estimé qu’il est temps de faire évoluer le dispositif en densifiant la coopération pour aider à la restructuration des FAMa. Pour elle, il est impératif aujourd’hui de rassurer les FAMa du soutien aérien de la France et de ses partenaires.

Elle affirme aussi que la coalition internationale agira sur l’ensemble des segments dans le champ économique, la gouvernance et le développement pour aider le Mali. « Nous ne quittons pas le Mali, cette réarticulation de notre dispositif, nous la voulons organisée et méthodique», a t-elle conclu.

Source: Forces armées maliennes

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom