Lutte contre la radicalisation des jeunes : EducommunicAfrik veut apporter sa contribution

0

EducommunicAfrik a procédé, le jeudi 21 janvier 2021 à Ouagadougou, au lancement du projet « Engager les jeunes dans la prévention et la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent au Burkina Faso à travers l’éducation aux médias et à l’information (EMI)». Financé par l’Ambassade des Pays-Bas, ce projet s’exécutera principalement dans les régions du Sahel, du Nord, de l’Est et du Centre-Nord du Burkina Faso.

La cohésion sociale et le vivre ensemble demeurent des enjeux majeurs au Burkina Faso au regard de la manifestation de l’extrémisme violent et de la dégradation du climat social ces six dernières années. Pour des raisons économiques, culturelles, politiques et judiciaires, les jeunes semblent les plus vulnérables et les plus affectés par cette crise sécuritaire, car ils peuvent rejoindre les groupes armés extrémistes.

Dans l’optique de lutter contre la radicalisation des jeunes, l’organisation EducommunicAfrik a initié le projet « Engager les jeunes dans la prévention et la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent au Burkina Faso à travers l’éducation aux médias et à l’information».

Financé entièrement par le Royaume des Pays-Bas à hauteur de plus de 326 millions de FCFA, ce projet s’étalera sur une période de 24 mois et a pour cibles principales les jeunes de 15 à 35 ans. Ainsi, d’ici à novembre 2022, EducommunicAfrik prévoit d’organiser des ateliers d’éducation aux médias et à l’information, des cadres d’échanges inter religions et communautés, renforcer la capacitation des volontaires locaux, l’appui aux actions des volontaires locaux, une campagne médiatique et digitale, une conférence sur la responsabilité en matière de justice sociale, la consultation des jeunes du Sahel sur la paix et la sécurité et un réseautage avec les pairs. En plus de décerner le prix du meilleur engagement des jeunes pour la paix et la sécurité en Afrique, l’organisation prévoit se faire accompagner par un ambassadeur du plaidoyer.

Photo de famille lors du lancement du projet

Pour le président d’EducommunicAfrik, Cyrille Guel, cette initiative a pour ambition de renforcer la contribution positive des jeunes dans la lutte contre la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme.

Pour le Chargé d’Affaires, chef de la mission diplomatique de l’Ambassade du Royaume des Pays Bas au Burkina Faso, Maarten Rush, l’initiative portée par EducommunicAfrik a le mérite d’être innovant, engageant les jeunes et les communautés défavorisées affectées par le terrorisme.

La ministre déléguée chargée de la Décentralisation, Madiara Sagnon/Tou, représentant le ministre d’Etat, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, président de la cérémonie, a exhorté, pour sa part, les acteurs concernés à jeter les bases d’une pérennisation des réalisations de ce projet.

EducommunicAfrik est une organisation de jeunesse créée en 2012 dont la mission principale est de promouvoir l’éducation aux médias et à l’information en vue de l’autonomisation et le développement durable des peuples, et entend apporter sa contribution dans la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent dans le Sahel.

Hervé KINDA
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom