Marche du 27 Novembre : Quelques étapes de la manifestation

0
1 045 vues

www.minute.bf vous propose, à travers cet article quelques étapes de la manifestation de ce samedi 27 novembre 2021.

La gendarmerie nationale a pris position à la Place de la nation de Ouagadougou pour empêcher les manifestants d’y avoir accès.

Les manifestants se regroupent peu peu sur la voie publique devant la BECEAO.

9h 00, les FDS commencent à lancer des gaz lacrymogènes. Les manifestants répliquent avec des jets de pierre. La tension monte…

Un groupe de kogleweogo qui était venu sur les lieux pour des motifs inconnus a échappé à un lynchage. Ces Kolgweogo ont retroussé chemin.

Les manifestants ont été gazés par les forces de l’ordre. Ils barricadent actuellement la voie pour bloquer la circulation dans certains lieux.

La situation est tendue au centre ville de Ouagadougou. Les marcheurs de ce samedi 27 novembre 2021 ont été dispersés par les forces de l’ordre.

Certains manifestants ont brûlé des pneus sur les voies empêchant la circulation.

10h30 :

Des manifestants dans la rue depuis ce matin sont dispersés par les forces de l’ordre.

La place de la nation a été très tôt occupée ce matin par la gendarmerie nationale. Les manifestants qui se retranchaient vers la Bourse du travail ont également été dispersés par les forces de l’ordre.

Dans les rues, plusieurs dizaines de manifestants ont été gazés par le forces de l’ordre.

Dans leur avancée, ces manifestants demandent le départ du président du Faso. Ils scandaient : « Libérez Kossyam ».

Marche du 27 : C’est toujours tendu entre FDS et manifestants

11h30 : C’est toujours tendu en force de l’ordre et manifestants.

Les forces de l’ordre armées de gaz lacrymogène font actuellement des patrouilles dans la ville pour disperser les groupes de rassemblement.

Les manifestants tentent de reconquérir en vain des points stratégiques comme la place de la révolution et le rond des cinéastes contrôlés depuis ce matin par les forces de l’ordre.

La bourse du travail où se sont retranchés certains journalistes et des manifestants pue le gaz lacrymogène actuellement.

La direction de la population et de l’état civil de Ouagadougou a été saccagée par des manifestants ce samedi au cours de la marche.

« Nous ne sommes pas là pour piller. Nous sommes en colère », a lancé un manifestant.

Certains d’entre eux ont fait sortir le matériel (des ordinateurs, des chaises…) et l’ont détruit sur place.

Ouagadougou : Le siège de campagne du MPP pris pour cible par des manifestants

Dans la ville de Ouagadougou, les manifestants ont pris pour cible le siège de campagne du parti au pouvoir.

Les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux. La foule a été dispersée .

Des pneus sont brûlés sur les quatre côtés de la route et aussi sous l’auvent du siège.

Des militants du parti sont sortis pour repousser les manifestants avant que les forces de l’ordre n’arrivent pour sécuriser les lieux.

Ouagadougou : Des manifestants déterminés à « rester jusqu’à la nuit« 

Les manifestants ne démobilisent pas.

La gendarmerie a pris position en face d’eux.

« Nous allons rester jusqu’à la nuit » lancent certains manifestants.

« Ne partez plus au front. Restez ici et tuez nous maintenant », fulmine un autre manifestant face à un groupe de gendarmes.

La gendarmerie est devant la mairie, qui en équipe dans un pick-up, qui en équipe motorisée pour la sécurité des lieux.

Les manifestants entonnent actuellement l’hymne national et disent être déterminés à « rester jusqu’à la nuit ».

« Vous n’avez même pas honte… Nous sommes sortis pour vous aider et vous nous faites ça… », s’indigne un autre manifestant.

« Si c’est à cause de nous, on allait rester à la maison. Nous marchons pour vous les FDS », tentent d’expliquer certains manifestants aux forces de sécurité qui les empêchent d’avancer.

15h 00 mn: Les manifestants toujours mobilisés

A la suite d’une longue discussion entre forces de l’ordre et manifestants rassemblés devant la marie centrale, les forces de l’ordre viennent de lâcher des gaz lacrymogène pour disperser la foule.

16h05 :

Ouagadougou : « Si les forces de sécurité nous gazent, nous allons les lapider » (Prévenaient des manifestants)

La mobilisation ne s’estompe pas. Les manifestants se mobilisent toujours dans les rues de Ouagadougou avec plusieurs lieux de rassemblement. Devant la bourse du travail, c’était un face à face avec les forces de sécurité.

« Ne jetez pas de pierres ! », lançaient certains leaders des manifestants tandis que les autres répondaient par : « si elles (les forces de sécurité) nous gazent, nous allons les lapider ».

Un instant d’observation qui n’allait pas durer quand les premiers tirs de gaz ont dispersé les manifestants. En réponse, les pierres des manifestants fusaient de partout en direction des agents de sécurité.

En quelques minutes, l’air polué par le gaz lacrymogène des forces de sécurité n’était plus respirable dans les environs de la mairie, jouxtant la Bourse du Travail.

« Nous allons rester jusqu à la nuit » martèlent les manifestants, pour exprimer leur détermination.

www.minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom