Oudalan : Les populations vident Tin-Akof et se réfugient près du camp militaire

0

Au lendemain de l’attaque terroriste qui a coûté la vie à trois personnes, ils sont plusieurs habitants, selon l’Agence d’Information du Burkina (AIB), à quitter Tin-Akof pour se réfugier près du camp militaire de la commune, ce dimanche 9 mai 2021.

Tin-Akof, 75 kilomètres de Gorom-Gorom dans l’Oudalan a enregistré un important déplacement de populations, qui tentent d’échapper à la furie des attaques terroristes.

En effet, des informations parvenues à l’AIB, hommes, femmes et enfants ont vidé le village de Tin-Akof pour trouver refuge aux encablures du camp militaire, au centre de la commune. Dans ce mouvement qui vise à échapper aux attaques terroristes, ces populations se retrouvent sans abris, ni eau ni vivres.

Citant des témoignages anonymes, l’AIB indique que cela fait trois semaines qu’il n’y a pas eu de marché à Tin-Akof à cause des attaques où les ravisseurs ne se privent pas d’emporter les bétails des populations et de brûler leurs habitations.

Désemparées, ces populations crient au secours pour avoir le minimum vital pour survivre.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom