Politique: Léonce Koné quitte le CDP pour soutenir Kadré Désiré Ouédraogo

0

Dans deux lettres, l’une adressée au président du CDP, Eddie Komboïgo, et l’autre adressée au président d’honneur du parti, blaise Compaoré, Léonce Koné annonce sa démission du congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Il dit vouloir soutenir la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo.

Première note

Léonce Koné Ouagadougou, le 25 Juin 2020

A
Son Excellence Blaise Compaoré
Président d’honneur du CDP

Objet: démission du CDP


Excellence,
Je vous fais part, avec regret, de la décision que j’ai prise de démissionner de notre parti, le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), après que le collège de proposition a désigné le camarade Eddie Komboïgo pour être proposé à l’investiture du CDP comme son candidat pour l’élection présidentielle de 2020.


Ainsi que vous le savez, j’ai fait pour ma part, depuis plusieurs mois, le choix de soutenir la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo pour cette élection. Je ne nourris aucune hostilité personnelle envers Eddie Komboïgo. Mais je considère que, dans la phase difficile que traverse le Burkina Faso, il n’est pas doté des aptitudes personnelles et des qualités de leadership nécessaires pour inspirer et conduire le redressement dont notre pays a si cruellement besoin. A l’inverse, Kadré Désiré Ouédraogo me paraît avoir la volonté et la capacité d’apport des changements bénéfiques dans la gouvernance du pays, en réalisant la réconciliation nationale, en restaurant l’autorité de l’Etat et en mettant en oeuvre des politiques adaptées à la complexité, à l’urgence, à la gravité des défis actuels.


Si j’ai choisi de quitter le CDP, c’est pour éviter de me trouver dans une situation équivoque et forcément critiquable au regard des textes du parti, compte tenu de mon engagement actif aux côtés d’un autre candidat. Je garde néanmoins un attachement réel à ce parti, dont les militants ont fait preuve de courage et de persévérance pour résister à l’adversité violente qui s’est abattue sur eux depuis 2014. Ce sont ces militants valeureux qui ont redonné vie aux structures de base du CDP, lui permettant de réaliser des scores plus qu’honorables aux dernières élections législatives et municipales. Cette résilience, inspirée en grande partie par la loyauté et la fidélité qu’ils vous témoignent, force le respect.


Il va sans dire que, bien qu’éloigné désormais du CDP, je vous conserve également toute ma loyauté et ma fidélité
Je souhaite à vous-même, à Mme Compaoré et à votre fille Djamila de traverser sans encombre l’épidémie de la COVID 19, avec l’espoir de vous revoir prochainement à Abidjan.


Je vous prie de bien vouloir agréer, Excellence, l’expression de ma très haute considération et de mes sentiments respectueux.

2e note

Léonce Koné, Ouagadougou, le 25 Juin 2020
Monsieur le Président du CDP
Objet: démission

Monsieur le Président,
Au terme des délibérations du Collège de proposition du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), vous avez été désigné pour être proposé à l’investiture du parti, comme son candidat pour la prochaine élection présidentielle, sous réserve de la validation de ce choix par le Président d’honneur. Je vous en félicite.


Ainsi que vous le savez, j’ai fait depuis plusieurs mois le choix, personnel et définitif, de soutenir une autre candidature pour l’élection présidentielle de 2020. En conséquence, je vous notifie ma démission du CDP.
J’exprime aux militants du CDP mon regret de voir s’achever ainsi le compagnonnage que nous avons forgé sur le terrain de la lutte politique, avec des succès et des déboires partagés en commun. Je salue le courage, la persévérance et la constance dont la grande majorité de nos camarades a su faire preuve durant les dernières années, en surmontant une adversité extrême, pour assurer la survie du parti et la relance vigoureuse de ses activités. Ce qui a permis au CDP de réaliser des performances héroïques aux dernières élections législatives et municipales. De nouvelles échéances se présentent à nous, face auxquelles nos choix divergent. Cela n’altère en rien ma gratitude et ma sympathie envers ceux qui furent mes camarades politiques.


Au demeurant, dans la dynamique de l’alliance électorale qui est en cours de constitution entre les partis et candidats d’opposition, il n’est pas exclu que nous soyons amenés à engager encore des combats politiques ensemble.
Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma considération distinguée.

Copie
Son Excellence Blaise Compaoré
Président d’honneur du CDP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom