Procès Putsch 2015: « Dans le cas de Gilbert Diendéré, le juge a choisi son camp » ( Avocat)

0

La défense du Général Gilbert Diendéré, présumé cerveau du Coup-d’Etat de 2015 était devant les médias ce 8 août 2019. Au cours des échanges, maître Jean Dégli, avocat de Gilbert Diebdiéré a tenu à dénoncer un non respect des règles de droits en ce qui concerne son client . « Il y a des failles dans la procédure judiciaire visant à juger mon client » a-t-il dénoncé avant d’assener:  »Dans le cas de Gilbert Diendéré, le juge a choisi son camp ».

A titre d’exemple, Maître Degli regrette qu’après l’arrestation de son client on ait fait un long temps avant de l’informes des charges qui pèsent sur lui. Pour lui, cela constitue une violation des droits du gle Gilbert Diendéré. Il poursuit en disant que sont client était empêché de communiquer seul et secrètement avec son conseil.  » Il était suivi par des gendarmes lors de ses discussions avec son conseil or la loi dit que l’accusé doit communiquer librement avec son conseil en absence de tout témoin » a-t-il souligné .

Pour lui,  » le Général Diendéré a assumé une vacance de pouvoir pour éviter le chaos » et de ce fait, dit-il, on ne peut pas le poursuivre « d’attentat à la sûreté de l’État ». Pour conclure, celui qui dit défendre son client gratuitement a lancé:  » Oublions nos querelles, oublions de détruire tout ce qui est régime Compaoré. Je souhaiterais que les burkinabè retiennent que la justice qu’ils ont voulu en chassant Blaise Compaoré a certaines caractéristiques qu’il faut respecter. Je veux que les Burkinabè retiennent que le chapeau que l’on veut que le Général porte n’est pas le sien. Je veux que les Burkinabè retiennent que le Général Gilbert Diendéré que je défends n’est pas la source de tout les maux de ce pays. Jugeez le pour ce qu’il a fait et non pour ce qu’il n’a pas fait « .

Adam’s Ouédraogo

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom