Sécurité : La 5e promotion de l’Académie de police fait sa sortie

0

La 5e promotion de l’Académie de police a fait sa sortie avec pour nom de baptême « Unité » ce mardi 27 juillet 2021. Cette promotion est composée de 110 récipiendaires dont 10 élèves commissaires de police et 100 élèves officiers de police qui ont été formés pendant deux ans à l’Académie de police sise à la commune rurale de Pabré. La cérémonie de sortie de promotion a été présidée par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et parrainée par le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé avec la présence de plusieurs autorités dont celles ministérielles.

« La dynamique de la formation des forces de sécurité à l’aune des mutations de la crise sécuritaire au Burkina Faso». Tel a été le thème de la cérémonie de sortie de la 5e promotion des élèves commissaires et officiers de police de l’Académie de police à Pabré.

Ce thème, selon le délégué général des élèves, le commissaire de police Bakari Sanou, exprime « l’adaptation de la formation professionnelle reçue suivant les préoccupations » liées à la situation sécuritaire actuelle du pays et donne l’assurance à cette 5e promotion d’une « meilleure contribution » qu’elle entend apporter « à la lutte contre l’insécurité sous toutes ses formes ».

Dans ce même sens, le directeur général de l’Académie de police, Edmond Tapsoba, a précisé que la formation des élèves de Académie de police a été dynamique et sans cesse réadaptée au contexte sécuritaire actuel à travers de nombreux retours d’expériences complétant le programme prescrit.

 « Cette approche des enseignements et des apprentissages développée par l’Académie de police, permet de tenir compte de la nature évolutive du contexte d’exercice des missions des forces de sécurité notamment dans la lutte contre le terrorisme et, de maintenir ainsi élevé, le niveau d’exigence de qualité souhaité pour être efficace sur le terrain », a soutenu le directeur général de l’Académie de police.

Le Ministre de la Sécurité, Maxime Koné, soulignant la nécessité pour tous les agents de sécurité et des membres de son département de travailler sur la base des principes de responsabilité et de transparence a, pour sa part, mentionné trois écueils à éviter dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité. Pour le patron de la Sécurité, il s’agit d’abord des querelles de clochers entre les différents corps, ensuite des incompréhensions inutiles entre les supérieurs et les subalternes, enfin le non-respect des Droits de l’Homme.

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a signé le livre d’or de la 5e promotion

Le président du Faso appelle les forces de sécurité à l’union

« La grandeur de toute nation se mesure au rapport du citoyen à sa police. Une nation qui va bien est une nation qui a de l’amour et de l’admiration pour sa police. Une nation qui va de l’avant est une nation qui a de l’estime pour ces policiers et ces policières », a laissé entendre d’emblée le parrain de la promotion, Alassane Bala Sakandé. 

À ses filleuls, il a indiqué que la sortie de leur promotion intervient à un moment où les attentes des Burkinabè, en matière de sécurité, n’ont jamais été aussi grandes, aussi pressantes et aussi légitimes. « Face à ce contexte, vous êtes amenés à faire exécuter les mesures relatives à la sûreté de l’état et des institutions ainsi qu’à la sécurité des personnes et des biens », a adressé Bala Sakandé aux récipiendaires.

En outre, le chef de l’État, Roch Marc Christian Kaboré a rappelé que le Burkina Faso fait face à de nouveaux défis sécuritaires. Ainsi, poursuit-il : « La formation que nous devons donner dans cette Académie devrait être à la hauteur de ces défis au titre desquels, au delà du terrorisme, nous avons la criminalité sous toutes ses formes qui se développe dans nos différentes contrées »

Ainsi, en faisant référence au nom de baptême de la 5e promotion de l’Académie de police, le président du Faso a appelé les forces de sécurité à l’union afin d’engranger des succès sur les terrains de combat et de pouvoir se préoccuper des uns et des autres.

Pour finir, Roch Marc Christian Kaboré a souhaité beaucoup de succès, de professionnalisme et de dignité aux récipiendaires dans leur carrière.

Hervé KINDA
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom