Semaine du numérique : la diaspora présente à la journée des communautés

0

Dans le cadre de la semaine numérique, la journée des communautés a eu lieu le mardi 09 septembre 2020 à Ouagadougou. Panels et échanges sur les opportunités de l’intelligence artificielle étaient au rendez-vous. Le partage d’expérience de la diaspora avec des jeunes était le principal objectif de cette journée.

La journée des communautés réunit toutes les communautés qui exercent dans le numérique au Burkina Faso. Incubateurs, investisseurs et porteurs de projets, tous y prennent part dans le but d’apporter leur contribution au numérique.

Amadé Ouédraogo, chargé de mission au ministère en charge de l’économie numérique, par ailleurs représentant la ministre en charge de l’économie numérique et du développement, à l’occasion du lancement de la journée des communautés a fait savoir que « l’ambition est de mettre un réseau des différentes communautés dans le numérique car il y a beaucoup de communautés et d’associations qui sont très actives et très dynamiques et qui ont tous intérêt à échanger afin de partager de meilleures pratiques et des expériences, et de se mettre en réseau pour devenir plus dynamique et plus forts ».

Serge Rodrigue Bonkoungou, consultant en business intelligence, un des panelistes présent, a exposé sur les opportunités en lien avec l’intelligence artificielle. Pour lui, ces opportunités concernent 4 domaines spécifiques qui sont la santé, la gouvernance, l’environnement par le canal de l’agriculture et l’éducation. « C’est une révolution numérique avec des cartes blanches que nous avons en main et il faut maximiser sur les compétences locales et pour y arriver il faut former les jeunes. S’il y a des bons, il faut trier les meilleurs parmi les bons et si nous devons apporter quelque chose, ça serait juste la partie matérielle car nous disposons déjà de l’intelligence avec des compétences locales», a-t-il déclaré.

L’intelligence artificielle s’invite dans l’agriculture en apportant des opportunités dans les domaines tels que les prévisions, la météorologie, les conditions climatiques et le contrôle des jeunes pousses grâce à un système de drone ou de satellite, ce qui permet leur suivi. Toujours comme opportunité, il y a un système d’irrigation plus intelligente et plus automatique.

Le consultant pour terminer a invité les jeunes à avoir cette passion de l’aventure et de se former afin de devenir autonome sur la base des compétences acquises.

Il faut noter que les panelistes de la diaspora ont pris part à cette journée à travers une vidéo conférence qui est à sa 3e édition, instituée par Madame le ministre en charge de l’économie numérique en 2018.

Mireille Sandrine Bado
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom