TAC/Burkina-Côte d’Ivoire: Les autorités administratives frontalières se rencontrent à Banfora

0

Les autorités administratives frontalières du Burkina Faso et de la République de Côte d’Ivoire se rencontrent à Banfora, dans la région des Cascades, du 07 au 09 avril 2021. Cette rencontre rentre dans le cadre du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) signé le 29 juillet 2008 entre les deux pays.

Le Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) est basé sur des liens séculaires de fraternité et de solidarité qui unissent le Burkina Faso et la Cote d’Ivoire. Les peuples de ces deux pays entretiennent des relations d’amitié et de coopération. Pour renforcer et consolider cette coopération, les chefs d’Etat des deux pays ont signé à Ouagadougou au Burkina Faso, le TAC 29 juillet 2008 instituant ainsi un cadre de concertation permanent entre les deux Etats dans les grands domaines d’intérêt commun. Au regard de la situation actuelle marquée par des menaces diverses aussi bien sur la sécurité dues à la propagation des réseaux terroristes que du défi de gouvernance, la coopération au niveau des frontières du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire constitue un puissant moyen de résolution dans la concertation et dans l’esprit fraternel de tous les problèmes qui peuvent surgir entre les populations vivant le long de cette frontière commune.

Diakalidia Konaté, Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale des Frontières de la Cote d’Ivoire

Durant ces 3 jours, les autorités administratives frontalières des deux pays frères passeront en revue les actions de coopération transfrontalières développées entre les différentes entités frontalières dans les différents domaines d’intérêt commun. Ils feront également le point de la mise en œuvre des actions retenues lors de la première rencontre du genre en 2017 à Ferkessédougou, en terre ivoirienne. Les participants seront aussi appelés à identifier les difficultés rencontrées dans le cadre de la gestion de cette frontière, à proposer des solutions et à formuler des recommandations.

Diakalidia Konaté, Secrétaire Exécutif de la Commission Nationale des Frontières de la Cote d’Ivoire (CNFCI) a signifié que cette rencontre vient à point nommé. « C’est une rencontre qui nous permet de passer en revue les actions qui ont été énumérées en 2017. Ces actions étaient catégorisées dans plusieurs secteurs. Les secteurs qui nous importent beaucoup aujourd’hui et qui sont d’actualité. C’est bien sûr la question sécuritaire mais également la question de surveillance sanitaire transfrontalière », a-t-il soutenu, promettant que « ces secteurs seront renforcés, réactualisés et redimensionnés » pour que les deux pays puissent faire face aux défis qu’ils rencontrent à leurs frontières communes.

Joséphine Kouara Appiou / Kabore, Gouverneure de la région des Cascades

Cette deuxième rencontre des autorités administratives frontalières entre le Burkina Faso et la Cote d’Ivoire dans ce cadre du TAC permettra également de définir des axes d’une stratégie commune en termes de coordination des actions et de mutualisation des efforts pour le bien-être des populations frontalières, à en croire Joséphine Kouara Appiou / Kabore, Gouverneure de la région des Cascades.

Le TAC a été signé entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso le 29 juillet 2008 à Ouagadougou. Il a pour objectif d’instaurer un cadre permanent de concertation entre les deux pays ; de mettre en place un partenariat dynamique pour garantir la stabilité et la prospérité des deux pays ; de consolider les relations privilégiées de fraternité et de coopération dans les grands domaines d’intérêt commun notamment culturel et artistique ; de stimuler le processus d’intégration sous régionale ; de promouvoir le bien-être des peuples burkinabè et ivoirien.

Adama TRAORE (Correspondant)
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom