Tchad : Plusieurs officiers supérieurs seraient aussi tués par les rebelles du FACT

0
Image d'illustration (DR)

Le Maréchal Idriss Deby Itno ne serait pas la seule grande victime des rebelles du Front pour l’Alternance et la Concorde au Tchad (FACT). Selon un communiqué signé à Paris en France le lundi 19 avril 2021 par Kingabé Ougouzeïmi de Tapol, Coordinateur politique chargé de la Communication du FACT, plusieurs soldats tchadiens dont des généraux sont soit restés dans les combats, portés disparus, blessés ou en fuite.

Le Maréchal du Tchad n’est plus. A la tête de son armée pour faire face aux rebelles du FACT venus de la Libye, Idriss Déby a été touché mortellement. Ce dernier va succomber à ses blessures alors qu’il a été transporté à N’Djamena pour des soins.

Mais à en croire le FACT, le Maréchal n’est pas le seul poids lourd de l’armée qui a été emporté par les combats.

 « Nous avons pris l’engagement de ne pas exhiber le corps de nos frères tombés et les visages tuméfiés de ceux que nous avons faits prisonniers. Et ce, par respect aux morts, respect à leur famille et par crainte d’Allah en ce saint mois de ramadan », peut-on lire dans le communiqué du FACT.

Pour étayer ces propos, la note des rebelles apporte les détails suivants selon que les officiers supérieurs sont « tués, portés disparus, blessés et en fuite. »

Ainsi, « le Général Brahim Alawahid ;  le Général Adoum Houna Nassour ; Général Ali Mahamat Djouma », ont été tués dans les combats. Quant au Général Kerim Khamis, et le Colonel Souleymane Manane, il sont déclarés « morts » par la note du FACT.

Dans le lot des portés disparus, le FACT a classé « le Général Mahamat Saleh Arim et le Général Hereux. »

« Le Colonel Yesko Youssouf Boy, le Général Ousman Bahr Mahamat Itno, le Général Mahamat Souleyman, le Général Issa Ali Lougouma, le Général Digo Souleyman, le Général Ibrahim Mahamat Souleyman », eux sont blessés selon le FACT.

Enfin, « le Général Taher Erda, le Colonel Idriss Deby Itno » sont « blessés et en fuite. »

Tout de même, le communiqué précise que plusieurs officiers supérieurs de l’armée régulière restent à identifier.

Le communiqué du FACT

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom