Terrain Pazani: « quand la justice tranche, il faut la respecter », Eddie Komboigo

0

Le Chef de file de l’opposition politique, Eddie Komboigo, s’est prononcé sur la décision gouvernementale au sujet du terrain de la mosquée de Pazani à Ouagadougou. Ce litige avait qui oppose le propriétaire du terrain à la Fédération des associations islamiques (FAIB) avait trouvé une issue judiciaire. La justice avait donné raison au propriétaire. Mais contre toute attente, le gouvernement a décidé de retirer le terrain et de le réattribuer à la FAIB pour « utilité publique ».

« Nous aurions dû traiter ça autrement' », a dit pour sa part Eddie Komboigo, qui poursuit: « Si le gouvernement dit que c’est pour utilité publique que le terrain a été retiré, c’est bien pour éviter les conflits sociaux. Ce que nous craignons c’est que le gouvernement se mette en porte-à-faux avec les juridictions nationales parce que je pense que cela avait été tranché définitivement pour une partie. Nous ne sommes pas du côté de cette personne mais nous constatons qu’il y a des lois et quand la justice tranche, il faut la respecter. »

Pour le Chef de file de l’opposition qui dit ne pas remettre en cause l’utilité de la FAIB, si le gouvernement a eu au préalable des échanges avec l’attributaire légal et qu’il a donné son accord, tant mieux. Mais « Si ce n’est pas le cas, nous craignons qu’on ne replonge dans un conflit qui n’aura pas de sens ».

Franck Michael Kola

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom