Terrorisme : Roch Kaboré promet d’améliorer la rapidité d’intervention de l’Armée

0

Face à la recrudescence des attaques terroristes et la suite des manifestations dans certaines localités du Burkina contre la dégradation de la situation sécuritaire, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, s’est adressé à la nation, ce dimanche 27 juin 2021. Le président a essentiellement appelé les Burkinabè d’ici et d’ailleurs à « l’unité » pour combattre le terrorisme.

« Je comprends les réactions légitimes d’indignation des populations et les fortes attentes sécuritaires de nos compatriotes, durement éprouvés par la gravité de ces événements », a réagi le président du Faso, s’appuyant sur « la tragédie » de Solhan (132 personnes tuées dans la nuit du 4 au 5 ) et plus récemment, l’embuscade qui a coûté la vie à 11 policiers sur l’axe Barsalogo-Foubé.

Mais, dans ce contexte, « il faut faire preuve de discernement », prévient le président Kaboré qui invite les Burkinabè à ne pas « se tromper d’ennemis ».
En effet, à la suite des attaques susmentionnées, des manifestations ont eu lieu dans certaines régions du Burkina. Et pour Roch Kaboré, « ni les marches, ni les publications insidieuses sur les réseaux sociaux, ni les appels à remettre en cause notre démocratie chèrement acquise, ne permettront de venir à bout du terrorisme dans notre pays ».

Ainsi, comme s’il s’adressait au Chef de File de l’Opposition politique (CFOP) qui a annoncé une marche les 3 et 4 juillet prochains, le président du Faso s’est exprimé : « je demande instamment à tous ceux qui s’organisent dans ce sens, notamment les partis politiques et les Organisations de la Société civile (OSC) à surseoir aux marches et meetings projetés, afin de ne pas se faire le lit de notre désunion face à l’ennemi commun ».

Ainsi, invite-t-il l’opposition à la poursuite du dialogue politique afin d’affiner les consensus sur toutes les questions d’intérêt national, notamment celles liées à la sécurité.

Mieux, « l’occasion doit être saisie pour inviter individuellement et collectivement les Burkinabè, établis au Burkina Faso ou hors de nos frontières, à faire de la lutte contre le terrorisme une affaire de chacun et de tous », a renchéri Roch Marc Christian Kaboré.

En outre, pour juguler le mal terroriste, le président du Faso a pris un certain nombre de mesures. Il a notamment promis de revoir « la doctrine d’emploi des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP), et en améliorant la rapidité d’intervention pour les opérations aériennes et terrestres menées par les troupes ».

Toujours au plan stratégique, le président Roch Kaboré a évoqué la consolidation « de l’efficacité, l’unité et la cohésion du commandement, dans le respect de la discipline militaire qui a toujours fait la force des armées ». Enfin, le président entend « renforcer la collaboration entre les populations, les Forces de Défense et de Sécurité et les VDP, pour une meilleure défense populaire de notre pays ».

Sur le cas des personnes déplacées internes, Roch Kaboré a promis de « maintenir un niveau de prise en charge (…) pour qu’elles puissent vivre dignement en attendant leur retour dans leurs zones d’origine ».

Enfin, tout en rendant un vibrant hommage aux FDS et aux VDP engagés pour la défense de la patrie, le président du Faso a invité « les patriotes Burkinabè » à « se donner la main dans l’union et la détermination » aux côtés des forces combattantes, car, dit-il, « la victoire est un impératif ». « Ensemble, unis et déterminés, nous y parviendrons », a conclu le président du Faso.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom