Tokyo 2020: Koudpoko, félicitons Zango, mais encourageons aussi les autres

0

Koudpoko, apparemment, Hugues Fabrice Zango était le seul Burkinabè aux jeux olympiques de Tokyo 2020. Félicitations à ce vaillant Etalon qui nous a apporté la première médaille olympique du pays. Chapeau et force à lui.

M’ma Koudpoko, si j’écris sur ce sujet, c’est parce que cette situation vient de me prouver que « l’histoire ne revient que les vainqueurs ». Mais, cette maxime ne devrait quand même pas s’appliquer à nos Etalons. File moi une calebasse de jus, surtout celle qui contient le pur jus bien dosé. Je vais prendre quelques gorgées avant de crier mon mécontentement. Oui oui, un buveur de jus a aussi des mécontentements à exprimer, surtout quand la dose monte.

Voilà, on avait 7 athlètes à Tokyo. D’autres ont certes été invités à participer à la compétition, mais il faut reconnaitre qu’il y a 3 d’entre eux qui ont été qualifiés pour ces jeux olympiques, dont Hugues Fabrice Zango et Marthe Koala. Déjà, être qualifié, mérite encouragements, dans cette compétition mondiale. Combien de pays Africains n’y ont pas pris part? Mais le Burkina Faso a au moins participé. Donc, si on doit féliciter notre meilleur « triple-sauteur », ayons au moins un langage d’encouragement pour les autres qui ont participé, qui ont voulu nous défendre là-bas, mais qui n’ont pas eu toutes les armes nécessaires pour le faire.

A l’aéroport, toutes les caméras étaient braquées sur Hugues Fabrice Zango. Champion, félicitations encore et encore. Tu es un dur.

Mais, les autres athlètes, je ne sais même pas s’ils sont rentrés au pays. Ce n’est qu’après quelques jours, que j’ai vu Marthe Koala sur des images postées par ‘internaute Rasmané Zinaba sur sa page Facebook. Au passage, merci à vous monsieur Zinaba, grâce à vous j’ai su que les autres athlètes sont aussi rentrés au bercail. Je pensais que c’était ma dose qui me jouait des tours si je ne voyais pas les autres sur les images, mais j’ai pu constater qu’en effet, on s’en foutait deux, et ça, c’est pas normal.

En tout cas, il faudra que les gens comprennent que tous ceux qui ont participé à ces jeux olympiques ont besoin d’encouragements. Même si votre « félicitation » coûte chère, au moins faites un rabais sur le prix de vos « encouragements » afin de pouvoir les distribuer à ceux qui ont aussi osé…, même s’ils n’ont pas eu des médailles.

Koudpoko, ce n’est que du délire. La vérité, je ne la détiens pas. D’ailleurs, elle n’existe pas…, mais chacun peut concevoir sa propre vérité.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom