Burkina: Le CHU de Bassinko sera « bientôt » construit par l’Arabie Saoudite

0
Le Ministre en charge de la santé, Charlemagne Ouédraogo a assuré que le CHU de Bassinko sera "bientôt construit"

Le ministre de la Santé, Charlemagne Ouedraogo est revenu sur la construction tant attendue du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bassinko, le lundi 26 avril 2021 à Ouagadougou. A l’entendre, pour ce projet qui traine les pas depuis 2018, son financement sera assuré par le Royaume d’Arabie Saoudite et verra le jour « bientôt. »

Enfin un pas en avant vers la réalisation du CHU de Bassinko ? Alors que son financement était annoncé « acquis » en 2018 par la ministre de l’économie en son temps, Rosine Coulibaly/Sori, le CHU de Bassinko n’a toujours pas encore poussé du sol. Pourtant, le lundi 4 juin 2018, la ministre Coulibaly/Sori procédait à la signature d’un accord de prêt pour le financement de la réalisation du projet de construction de l’hôpital de Bassinko avec le consortium de banques Commerzbank et ABN AMRO. D’un coût total de 108 millions d’euros soit 70,853 milliards de F CFA, le financement du projet selon la ministre, se déclinait en 35% de subvention non-remboursable de la Famille royale des Émirats Arabes Unis soit 24,781 milliards de F CFA. Les 65% restants soit environ 46 milliards de F CFA constituent la partie prêt du projet auprès du consortium de banques Commerzbank et ABN AMRO.

Mais, en mai 2020, répondant à un député devant l’hémicycle et par ricochet aux interrogations de l’opinion nationale qui ne comprenait plus pourquoi après la signature de l’accord de prêt, rien n’était fait dans le sens de la construction du CHU de Bassinko, le premier ministre Christophe Marie Joseph Dabiré avait confié qu’un des partenaires du projet s’était retiré. Tout de même, il rassurait que le gouvernement travaillait sur un autre schéma de financement du projet.

Ainsi, du nouveau dans l’affaire de la construction du CHU de Bassinko, est-on tenté de dire si l’on se fie cette fois-ci au Pr. Charlemagne Ouedraogo, ministre en charge de la santé. Le lundi 26 avril avril dernier, il a rassuré que l’hôpital « sera construit bientôt avec l’accompagnement de l’Arabie Saoudite. » Cette déclaration, faut-il le rappeler, a été faite au cours de la cérémonie de remise d’une vingtaine de respirateurs au Burkina en guise de soutien du Royaume d’Arabie Saoudite dans la lutte contre le covid-19. Le ministre a voulu donc être optimiste. « Aujourd’hui, il s’agit de Covid-19, mais prochainement, il s’agira d’hôpitaux », a-t-il conclu.

Franck Mickaël Kola

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom